L’évolution du Recrutement : Se Vendre et Acheter. Et réciproquement.

L’évolution du Recrutement : Se Vendre et Acheter. Et réciproquement.

En situation à la fois de tension et de bouleversement du marché de l’emploi des cadres, nous, recruteurs (cabinets et employeurs), devons prendre en considération les nouveaux comportements des candidats, qui traduisent une évolution marquée de leurs attentes. Ambiance, culture participative, encouragement à l’intrapreneuriat, revendication de valeurs réellement caractérisantes de l’ADN de l’entreprise (et donc des candidats), …

Plus que jamais, la transparence est de mise, à tous les niveaux. Dès la description des missions et responsabilités liées au poste bien sûr. Mais aussi plus largement, le recruteur, quand il identifie un talent, doit changer de posture, adopter une position d’ambassadeur de l’entreprise et présenter les « bénéfices clients » pour convaincre les candidats de faire le bon choix.

Cette posture doit être partagée entre les différents acteurs du recrutement (employeur + recruteur), et repose sur la capacité du cabinet à s’approprier les valeurs de son client.

Un échange sur un pied d’égalité

Approche directe, chasse, diffusion d’annonce, parrainage, … Quelle que soit la méthode mise en oeuvre dans le cadre d’un recrutement, arrive le moment des premiers échanges, téléphoniques puis en face à face.

Fini le temps d’une relation « top-down », où le recruteur / employeur demande au candidat de se découvrir, de  « vendre » les bonnes raisons de le choisir lui plutôt qu’un autre. Une pratique d’un autre âge, parfois proche de la caricature, et forcément très décriée par les candidats. L’évolution de la relation au travail a signé ainsi la fin de ces entretiens où le recruteur cherchait à recroiser des informations, sans expliquer le sens de ses questions, à des candidats enfermés dans un jeu de questions / réponses dont ils ne percevaient pas les contours.

La nature des échanges évolue ainsi fortement, pour devenir une évaluation réciproque et non comme un entretien à sens unique. Car il s’agit autant pour le recruteur que pour le candidat de donner envie à l’autre d’unir ses forces dans le cadre d’un projet engageant.

Qui choisit qui ?

Parce que désormais, c’est aussi le candidat qui choisit l’entreprise dans laquelle il va poursuivre son parcours, il est essentiel d’adopter une nouvelle attitude dans l’ensemble du process de recrutement. Recruteur et candidat sont à ce stade des partenaires potentiels, charge à chacun de développer son attractivité aux yeux de l’autre !

Le process en lui-même, déjà : une entreprise qui présente clairement les étapes à venir du processus de recrutement, sans les multiplier, en privilégiant l’efficacité et l’échange, dans un timing réduit, met un maximum de chances de son côté pour développer son attractivité, et l’intérêt pour la mission qu’elle propose.

Les entretiens de recrutement ensuite : en privilégiant l’échange, la découverte réciproque, la transparence, recruteurs et candidats disposent d’éléments portant aussi bien sur les compétences, les attendus, mais aussi sur les repères culturels (culture d’entreprise et culture professionnelle du candidat) qui permettront de construire ensemble une relation dans la durée, profitable à chacun.

Les candidats sont tout aussi attentifs à la façon dont se poursuivent les échanges, après les entretiens. Aussi, une entreprise qui fait un retour rapide, clair et documenté sur les échanges passés et à venir, bénéficiera d’une appréciation qui la mettra en position d’être choisie par les candidats.

Une attractivité employeur à développer au quotidien

Mises bout à bout, ces bonnes pratiques contribuent à entretenir votre image d’employeur soucieux de ses relations avec ses publics RH. Parce que la réputation d’une entreprise se construit petit à petit, par le bouche à oreille, les réseaux sociaux, les sites d’avis, … Nul doute que prendre le parti d’une relation claire et franche, dès le début, avec vos candidats, ne peut à terme que faciliter vos actions de recrutement, dans un contexte de forte concurrence sur les talents.

Se vendre et acheter, réciproquement. Une conviction centrale dans notre approche du recrutement, que nous vous invitons à partager sans plus attendre !